750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pho Bo - soupe vietnamien - un concentré de bienfaits et de parfums

Pho Bo - soupe vietnamien - un concentré de bienfaits et de parfums
Pho Bo - soupe vietnamien - un concentré de bienfaits et de parfums

Avec ce froid, une vraie bonne soupe fait du bien. Mais j'avais envie de changer. Quoi faire ? Quelque chose de sain, de gourmand, que nos petites papilles voyagent un peu...

Mais oui j'ai trouvé --> Un Pho Bo (écrit Phở bò) une recette miracle !

D'abord parce que mon coloc mister J. était enjoué (et avec une soupe !) mais parce qu'en plus ce Pho Bo a des vertus extraordinaires. Ce plat traditionnel Vietnamien est à la fois léger, sain, délicieux et généreux. En effet, tous les ingrédients (épices, herbes...) sont à la fois anti-inflammatoire, antioxydant (surtout le gingembre, le clou de girofle), détoxifiant, antiseptique et riche en minéraux, potassium, fer, magnésium, calcium, vitamines A et K  (coriandre et citron vert), améliore la digestion (badiane)...

Donc comme vous pouvez le lire, c'est plutôt un joli cocktail de vertus et de parfums!

 

Pour 4 personnes

Il vous faut :

N'ayez pas peur des ingrédients, la liste est plus ou moins exhaustives et cela vaut vraiment le coup :-)

- 300gr de viande de bœuf maigre

- 1 morceau de gingembre 2 à 3 cm

- 1 badiane (anis étoilé)

- 1 bouillon de cube de boeuf

- 1 bâton de cannelle

- 4 clous de girofle

- 1 citron vert

- 1 bouquet de coriandre

- 2 oignons nouveaux

- 250gr de nouilles de riz

- 100 gr d'haricots Mungo (appelé aussi germes de soja)

- 4 CS de Nuoc-Mâm

 

La cuisine

Commencer par le bouillon, mettre 2L d'eau à bouillir dans une grosse casserole ou un faitout. Une fois que l'eau bout, rajouter le bouillon de cube, la badiane, le gingembre, les clous de girofle, le bâton de cannelle puis laisser mijoter pendant 15 bonnes minutes. Mais il ne faut pas que cela bout sinon cela il perdrait ces qualités nutritives !

Mijoter = petites et fines bulles éparpillées / Bouillir = grosse bulles qui éclaboussent 

Pendant ce temps, couper le bœuf en très fines lamelles. Faire cuire les pâtes de riz comme indiqué sur le paquet. Bien rincer pour qu'elles ne collent pas. Ciseler la coriandre et l'oignon nouveau.

Dans quatre grands bols, verser un cuillère à soupe de Nuoc-Mâm, répartir les pâtes de riz, les lamelles de bœuf, et y verser le bouillon brulant (en évitant de mettre les épices comme la badiane, les clous de girofle...). Répartir les petits haricots mungo sur le coté, parsemer d'oignons, coriandre et du jus de citron vert.

 

Le tour est joué !

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article